Intro

vademecum

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14
FAQ

Cours 5

vers Cours 6
(représentation du réseau de concepts)

pour visualiser le cours Access correspondant, cliquez ici:

pour télécharger le PDF

La définition

Revenons plus longuement sur le champ définition que nous avons déjà évoqué au cours n°3

exemples simples

a rose is a rose is a rose...or is it an apple?

la définition encore et toujours pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué

let's take a seat

Maman les p'tits bateaux

Résumé

les règles de la définition

 

"The identification of a term is made first contrastively , in texts, by delimiting lexical units. In this way, we isolate uniterms, compound terms and terminological syntagmas which have to be confirmed as to their terminological status. This confirmation is a semantic process which is carried out by checking the knowledge structure of the terminological field for the place of the term in the system. If the lexical entity meets the requirements of precisely and uniquely naming a particular entity, process, property, etc. of the field in question we can declare it to be a term. We achieve certainty in this process by reference to existing definitions. By contrasting procedures we can also test the position of the term relative to other terms in the immediate field and we can record a number of these relationship in more or less detail. [...]

If the terminologist is asked to propose a translation equivalent for a term in another language he will want to verify the terminological status and position of the foreign language term in exactly the same way. If there is no definition in the target language which matches a definition in the source language, he will have a reasonable certainty he will have to create a translation equivalent." Juan C. Sager.(biblio)

 

Attention , la définition n'est pas acte unique isolé, par rapport à un terme : elle s'inscrit dans la représentation d'un réseau de concepts : la conception d'une définition ne peut se faire que par raport à toutes les autres définitions des concepts du système.

 

La définition : première approche

Règles de définition canonique :ce qu'il faut savoir faire, quelques principes de base:

 

principe essentiel mais qui peut paraître bien artificiel et bien difficile à respecter parfois. Il faudra donc peut être le transgresser.

Un exemple pour rire

" L’insecte homoptère aux ailes transparentes et au corps sombre qui se nourrit de la sève des arbres grâce à son rostre rigide, ayant formé avec sa voix (sic) une suite de sons musicaux pendant la saison la plus chaude de l’année qui va du solstice à l’équinoxe dans l’hémisphère nord fut dans un état qui manque du nécessaire lorsque le vent de N. à N.O. sec et froid se fut déplacé vers le lieu de l’énonciation."

Définition ou note technique?

 

La Définition Terminologique : développement

A-La définition canonique

Genre prochain et différences spécifiques

La définition consiste à désigner d'abord le genre (la classe générale), dont relève le référent du nom à définir, puis à spécifier les différences qui le séparent des autres espèces appartenant au même genre.

[le terme désigne un élément X1 qui appartient à la] classe des Y [et ce qui le distingue des autres éléments X2,X3, ... de cette classe c’est qu’] il possède tels caractères spécifiques.


Fonte : alliage de fer et de carbone
TERME : hyperonyme+ caractères spécifiques

"L'incluant (hyperonyme) (alliage), nomme la catégorie générale à laquelle appartient le référent(terme), et les traits différenciateurs (caractères distinctifs) (fer et carbone), qui le distinguent des autres alliages (laiton, bronze, etc.), c'est-à-dire des autres référents nommés de la catégorie."

 

fonte= fer + carbone

alpax=aluminium+silicium

bronze = cuivre+étain

zamak =zinc+aluminium+magnésium+cuivre

 

 

Si on prend la métaphore de la famille, on dira qu'on va définir un individu (=terme) par son père (hyperonyme), et on fera la liste de ses frères (=isonymes) qui ont le même père que lui, puis la liste de ses enfants (=hyponymes). (Évidemment, ce n'est qu'une métaphore mais elle est utile pour montrer qu'il s'agit de relations entre les éléments, un père n'est père que par rapport à ses enfants, il est aussi le fils de ses parents etc.

 

c’est la définition en intension , dite aussi "en compréhension" du signe
(intension avec un -s par opposition à extension, et non pas  intention)

la lecture de la définition peut s'arrêter après l'hyperonyme : " le grog est une boisson ", " le fauteuil est un siège ". On  définit le terme par le recours au genre prochain. Aristote distinguait, dans une classification absolue, trois genres : le genre prochain (qui n'a en dessous de lui que des espèces), le genre éloigné (qui englobe d'autres genres) et le genre suprême (qui n'est englobé dans aucun autre).
Fauteuil entre ainsi dans une série d'inclusions : siège (genre prochain), meuble (genre éloigné) et objet (genre suprême).

Aucun hyperonyme ne représente en soi le genre prochain : l' hypernomie est une notion relative. Un terme est l'hyperonyme d'un autre terme. meuble est le genre prochain de siège.

Cette définition par le genre prochain (=hyperonyme) est une manière économique de représenter les notions les unes par rapport aux autres : le terme hérite des caractères de son hyperonyme . Chaise hérite des caractères de siège qui lui même hérite des caractères de meuble. Donc il est inutile de dire qu'une chaise sert à s'asseoir puisque c'est un siège et qu'on a déjà défini siège.

On classe les objets

 

TESTS DE VERIFICATION

 

Nous nous limiterons aux catégories nominales pour représenter ces liens logiques. 

(Il n'est pas impossible d'en trouver avec certains verbes et adjectifs sur des séries courtes mais nous ne nous en occuperons pas ici.)

Certaines définitions ne répondent pas à ces critères de la définition canonique.

Elles peuvent être

suffisantes, 

insuffisantes, (hypospécifiques) 

avec un nombre de traits trop grand (non nécessaires) (hyperspécifiques)

bavarois:entremets  à base de lait et d'oeufs
 
X           = 
Y           + Z

test de vérification :
question1
1-Est-ce que tous les X (bavarois) , sont des Y (entremets)   qui ont comme caractéristique(fait à base de lait et d'oeufs)? OUI
question2
2-Est-ce que tous les Y (entremets) qui ont telle(s) caractéristique(fait à base de lait et d'oeufs)... sont des X (bavarois)? NON (il y a aussi les crèmes caramel, les îles flottantes, les crèmes brûlées, les flans...)

 

CONSIGNE:

Remarque :La bonne définition dépend du type de dictionnaire et du lecteur

un exemple encore: dans le dictionnaire "La mosaïque artisanale" Hind Bouchareb
choisit comme hyperonyme de "aggloméré" :"support définitif" (par opposition à"support provisoire") et non pas "bois". Dans la mosaïque en effet, on peut travailler directement sur un support définitif en bois aggloméré ou en bois contreplaqué ou sur support provisoire, héraklit, papier kraft ou tarlatane. Pourtant, elle choisit de définir aggloméré ainsi:
"Matériau en forme de plaque à base de particules  de bois ou d'une autre matière ligno-cellulosique, dont la liaison entre les particulesest obtenue par des colles."

La langue naturelle : un système flou

Les caractères spécifiques : les qualifications distinctives de l'objet représentent un large éventail de possibilités. On peut préciser:

(autant de pistes pour remplir les champs liens indirects)

 

Deux catégories de mots ne peuvent être analysés de cette manière: les mots dits primitifs  "chose", "objet", "idée", ...et les mots grammaticaux ("mais", "que" ..;). Mais ceci échappe à nos préoccupations terminologiques.

Nous avons vu la définition par inclusion (en intension) qui définit des liens sémantiques appelés "LIENS LOGIQUES" entre le terme et son hyperonyme.

On peut trouver d'autres types de liens sémantiques (voir plus loin liens tout/parties, liens indirects).

On peut trouver aussi d'autres types de définitions.

on trouve aussi d'autres types